Recherche

le blog des belles affiches

Kev Adams vs. Laurent Melki

Nouveau chef d’œuvre des récidivistes de l’agence RYSK, dont notre interview est devenu culte (cliquez ici).  Après le sublime hommage à Drew Struzan pour Max et Léon, le film du Palmashow, « Rageman » and Co. ressortent les aérographes pour la dernière potacherie de Kev Adams. Cette fois, c’est un énorme clin d’œil à notre Laurent Melki national, célèbre affichiste vintage ayant débuté sa carrière dans les années 80 et grâce à qui nos VHS ressemblaient à des tableaux de la Renaissance, mais oui.

Alors cliquez vite pour en savoir plus sur cette fantastique affiche bien de chez nous qui sent bon le pâté casher.

En savoir plus

Article mis en avant

Palmashow VS Drew Struzan

Une histoire d’imitation. Le duo Palmashow composé de David Marsais et Grégoire Ludig imite les regrettés Inconnus depuis leur début. On accroche ou on décroche. La sublime affiche signée agence Rysk imite Drew Struzan (dossier ici), le plus célèbre des « Jedi ». Affichiste vintage et génial illustrateur attitré de Spielberg et George Lucas, Drew travaille à l’aérographe et aux crayons depuis les années 70, mais avec l’arrivée du numérique, il finalise sur Photoshop à la palette et aux filtres. Alors ? Simple hommage à la limite du copier-coller ou réel travail d’affichiste, trop souvent ignoré en France ? Au regard du CV de l’agence Rageman-Safronoff, nous penchons vers la deuxième hypothèse.

En savoir plus

Sing Street

Scénariste des Choristes et réalisateur de Faubourg 36, Christophe partage la même passion que l’agence Troïka : le slogan XXL qui prend les 3/4 de l’affiche. John l’irlandais est tombé dans le panneau lui aussi en confiant la version française de son visuel au distributeur Mars Films, économie de moyen oblige ? Eh bien du Dublin des années 80 à la Défense de l’an 2000 il n’y a qu’un tunnel sous la manche qui les sépare.

En savoir plus

Steven Seagal

Nico 2 La Revanche dans les tuyaux et des dents vont tomber. Le colosse du Michigan est de retour avec ses ceintures noires et son pote Vlad « Poutine » l’Empaleur, ceinture noire lui aussi. « DAVAÏ TOVARISCH !! »

En savoir plus

Deepwater Horizon

Gros client que Peter Berg. Acteur, producteur, réalisateur, scénariste, le new-yorkais aux grandes oreilles et pommettes gonflées se cache derrière beaucoup de films à succès : Very Bad Things, Shocker, Hancock, Le Royaume, Copland, Collatéral, Lions et agneaux, Du sang et des larmes, Battleship ou encore Comancheria.  A l’aise au cinéma comme à la télé, devant ou derrière la caméra, Peter le caméléon revient exploser le Box Office avec son Deepwater Horizon. Stars du tapis rouge, budget XXL et pyrotechnie dans ta gueule, voilà peut-être le secret de la polyvalence !

En savoir plus

Free State of Jones

Pleasantville, Big, Pur-Sang et Hunger Games… filmographie éclectique pour Gary Ross. Ce sosie de Burt Reynolds revient à la charge avec le sympatoche Free State of Jones et sa star en très gros plan Mathew McConaughey qui veut sauver les nations du sud dans le fin fond de son marécage. Le truc c’est que les singes de la planète y ont pensé avant.

En savoir plus

Moi, Daniel Blake

2016, une année difficile pour la sécu. Le docteur Lilti et le militant Loach placent leur caméra-vérité face au quotidien d’individus lambdas et leurs problèmes de santé. Social mais pas misérable, humain mais pas dramatique. On sourit avec tendresse grâce aux deux films distribués par Le Pacte, car comme le chantait Daniel Guichard en 1970, la tendresse « c’est refaire pour quelques instants un monde en bleu »... un bleu présent sur nos deux affiches.

En savoir plus

Comancheria

Après le très bon Starred Up sorti en 2013, le british David Mackenzie s’embarque pour le Texas et sa chaleur si difficile à supporter pour un anglais. Force est de constater que David s’en sort plutôt bien et ressuscite le bon vieux western d’autrefois avec une poisse typiquement Anglo-saxonne et des personnages à bout de souffle. La preuve, cette année la Palme c’est Ken Loach qui l’a eue !

En savoir plus

Le Sniper de la Polisse

C’est une habitude dans l’équipe de Claire Safronoff, ils prennent des risques visuels qui vont au-delà du simple travail graphique. Pour preuve ils ont récemment conçu celle de L’Origine de la Violence d’Eli Chouraqui avec son étoile de David en forme de barbelé ainsi que le Made in France de Boukhrief avec son AK-47 en guise de Tour Eiffel (finalement retiré suite aux évènements de novembre).

En savoir plus

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑